Parcoursup : choisir, est-ce renoncer ? Petite philosophie des choix d’orientation

A l’heure de Parcoursup,  un article inspirant pour les jeunes qui ont peur de faire un mauvais choix et/ou ont du mal à renoncer !

Le philosophe, Thomas Schauder, aborde la notion de liberté et la question du désir au coeur du processus d’orientation.

Voici sa très belle conclusion et son conseil  “crainte de ne pas être choisi, crainte de mal choisir et crainte de devoir renoncer… Cela fait beaucoup de craintes ! Etre autonome, ce n’est pas chose facile. Et quoi que je vous écrive ici, vous ne vous sentirez probablement pas rassurés pour autant. Aussi vous me permettrez un ultime conseil : ce n’est pas ce que vous choisirez qui compte, mais pourquoi vous le choisirez. Visez ce qui provoquera en vous de la joie, ce qui vous permettra de vous sentir vivant et de vous épanouir. Gardez ce critère toute votre vie, car c’est cela la véritable liberté, « quand nos actes émanent de notre personnalité entière, quand ils l’expriment, quand ils ont avec elle cette indéfinissable ressemblance qu’on trouve parfois entre l’œuvre et l’artiste »

Source : https://www.lemonde.fr

Parcoursup 2019 : tout savoir sur les prochaines étapes

Cet article répond à des questions souvent posées par les élèves de Terminale que j’ai accompagnés cette année. Faut-il postuler dans mon académie pour avoir une place ? Que faire si je suis accepté.e ou en attente dans plusieurs formations ? Les dossiers sont-ils anonymes ? Que se passe-t-il si aucun de mes voeux sont acceptés ? Est-ce que toutes les formations sont sur Parcoursup ?

Il rappelle aussi les prochaines dates importantes !

Source : Parcoursup

IPA, l’infirmier en pratique avancée

De « supers infirmiers » formés dès la rentrée et le concours d’entrée en école d’infirmière disparaît. À partir de 2019, tous les futurs infirmiers et infirmières seront recrutés sur dossier via la plate-forme Parcoursup et non plus sur concours.

Les infirmiers «en pratique avancée » (Master bac + 5) seront des intermédiaires entre l’infirmier (diplôme d’état – bac + 3) et le médecin (bac +9).

L’objectif du ministère de la santé : améliorer la prise en charge des malades chroniques et des personnes âgées, et libérer du temps pour le médecin.

L’infirmier en pratique avancée pourra prescrire des examens complémentaires, prolonger un traitement, adapter les doses d’un antidouleur, etc. En revanche, il ne pourra pas prescrire un médicament à prescription obligatoire. Il exercera aussi bien à l’hôpital qu’en centre de santé ou de traitement du cancer.

Source : https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Sante/supers-infirmiers-formes-rentree-2018-07-20-1200956478

Parcoursup : la colère monte chez les élèves en attente d’admission

Le crash annoncé de Parcoursup n’a pas eu lieu mais les premiers résultats sont étonnants, voire injustes. Parmi les lycéen.nes que j’ai accompagnés dans leur orientation scolaire, plusieurs vivent ce stress dont ils se seraient passés à l’approche du bac alors qu’ils font partie de ces bons élèves dont plusieurs voeux auraient du être acceptés.

La plateforme Parcoursup, qui permet de formuler ses voeux pour l’admission en faculté, ne fait pas que des heureux. Parmi les déçus, de nombreux cas sont étonnants, voire injustes.

Source : Parcoursup : la colère monte chez les élèves en attente d’admission

Parcoursup : gare à l’« overbooking » des formations sélectives

l’overbooking pour éviter la pénurie d’étudiants

On apprend dans cet article que l’overbooking pourrait être la clé pour éviter les listes d’attente à rallonge le 22 mai sur Parcoursup mais qu’il est aussi un outil à double tranchant. L’overbooking consiste à dire “oui” à beaucoup plus de candidats que de places disponibles en espérant que tous ne viendront pas, cela pour éviter la pénurie d’étudiants

http://ingenuingenieur.blog.lemonde.fr/2018/04/17/des-formations-selectives-pratiquent-l-overbooking-de-candidats-sur-parcoursup/